Peut-on assurer temporairement un scooter 50 ?

Revue2moto.fr » Passion moto » Peut-on assurer temporairement un scooter 50 ?

Beaucoup d‘amateurs des deux-roues optent pour une assurance temporaire. Ils peuvent se retrouver dans un grand nombre de situations les contraignant à opter pour une assurance temporaire. Parfois, c’est aussi plus un choix personnel qu’une contrainte.

En effet, beaucoup d’amateurs de scooters et de motos optent pour des assurances temporaires car ils sont conscients du fait qu’ils ne vont pas garder leur deux-roues longtemps. C’est très souvent le cas lorsque ce dernier est un revendeur ou bien souhaite uniquement vivre une petite expérience moto.

Est-il possible d’assurer temporairement un scooter 50 ?

Bien que les scooters 50 présentent beaucoup moins de risque que les scooters 120, toutefois, il y a des assurances qui n’acceptent pas de réaliser un contrat d’assurance temporaire pour ce type de deux-roues.

Par ailleurs, il est nécessaire de savoir qu’une assurance temporaire ne convient pas pour une circulation régulière. En effet, si vous souhaitez circuler durant quelques seulement et de bénéficier d’une couverture, elle vous sera bien utile, autrement, elle ne le sera pas.

L’assurance temporaire convient notamment pour les voyages. Lorsqu’il s’agit d’une moto à grande puissance, son conducteur peut prendre part à des courses dans d’autres pays. De ce fait, il est possible que son assurance classique ne le couvre pas à l’étranger, c’est dans ces cas là que l’assurance temporaire s’avère être une excellente alternative.

Il faut également noter qu’une assurance temporaire ne peut pas dépasser les 90 jours, autrement, une assurance classique courte durée conviendrait le mieux. Généralement, ceux qui assurent les deux-roues avec une assurance temporaire, c’est pour une période allant de quelques jours à quelques semaines seulement.

Assurance temporaire pour scooter 50

Vous pouvez opter pour une assurance temporaire pour votre scooter 50 dans plusieurs cas, parmi lesquels nous pouvons citer :assurance-temporaire-scooter-50

  • Dans le cas où vous n’êtes pas propriétaire du scooter et que ce dernier n’a pas d’assurance,
  • dans le cas de l’importation ou de l’exportation d’un scooter 50,
  • dans le cas où la moto est à la fourrière en raison d’un défaut d’assurance observé par la police,
  • dans le cas où votre moto sera exposée dans une exposition ou que vous participiez à une course.

Si vous trouvez une assurance temporaire qui accepte d’assurer des scooters 50, vous devez prendre en considération certaines paramètres. En effet, les jeunes ayant 14 ans et plus peuvent y accéder, car ce type de scooter peut être conduit par un jeune de 14 ans ayant un permis de conduire AM.

Le minimum que peut couvrir une assurance temporaire pour scooter 50 est la responsabilité civile, ce qui signifie que l’assurance couvre les éventuels dommages causés par le deux-roue en question. Par ailleurs, il est possible d’intégrer une ou plusieurs options dans l’assurance, à noter que ces dernières sont payantes.

Assurance temporaire : quelles conditions de souscription ?

Comme vous le savez, conduire un véhicule motorisé quel qu’il soit, demande d’avoir une assurance dédiée. Pour cela, vous devez répondre à certains critères pour que votre demande soit acceptée, comme c’est le cas avec ce site : https://www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com/. Suivant l’assurance que vous allez contacter pour demander un devis, les conditions de souscription ne sont pas forcément identiques. Au niveau de l’âge du souscripteur, vous pouvez déjà avoir plusieurs cas de figure :

  • En général, il faut être âgé au minimum de 21 ans. Parfois, c’est même 23 ans.
  • Il peut aussi y avoir un âge maximal qui peut être imposé, comme 80 ans.
  • Passé 70 ans, l’assureur peut aussi vous demander de fournir une attestation de vos antécédents d’assurance sur plusieurs années.

Là où toutes les assurances temporaires se rejoignent, c’est sur l’obligation de la possession du permis B dans le cas d’une voiture ou du BSR pour un scooter 50. Dans le cas de ce dernier, un permis A et B sont bien entendu acceptés. Pour toutes les autres conditions, concernant votre domiciliation, la nature du véhicule, son immatriculation en France ou à l’étranger, il est préférable de lire les conditions de souscription avant de vous lancer dans les démarches. Cela vous fera gagner du temps.